Mise en scène de personnages réels

Pris au piège face au caméraman, des acteurs amateurs executent une action sans but, le désoeuvrement s'installe. Les première minutes de chaque vidéo performatives sont coupées, le personnage n'etant pas encore dans une situation d'ennuis.

Des perturbation exterieures (contexte), ou inhérentes au jeu d'acteur approximatif sont révélées par le montage. La vidéo se déroule banalement, puis un gif, un bug, coince l'acteur, dévoilant -a l'interieur même de la mise en scène- la ressurgence du réel. 

Seuls a l'ecran durant la mise en scène, ils se retrouvent dans une tentative impossible (temporalité et lieu) de vivre ensemble suite au montage final qui propose de lier ces personnage, vivant chacun dans leur petite case.